L'accueil du chiot...


L'ARRIVÉE DU CHIOT À LA MAISON POUR LA PREMIÈRE FOIS

  • Il est préférable de lui faire découvrir la maison pendant le jour, pour qu’il s’habitue à son nouvel environnement.
  • Il faut rester dehors avec lui, pour qu’il puisse faire son pipi à l’endroit permis et l’encourager à le faire.
  • Il faut déterminer le périmètre du «coin besoins» et ne jamais le déplacer, autant que possible.
  • Il faut restreindre l’environnement à l’intérieur de la maison en utilisant des barrières (exemple : la cuisine seulement).
  • Pour la nuit, il faut mettre le chiot dans sa cage près de vous pour qu’il sente votre présence. S’il pleure, vous pouvez mettre vos doigts entre les barreaux sans lui parler. Il s’endormira. IL NE FAUT PAS LE SORTIR DE SA CAGE, S’IL PLEURE
  • Pour les premières semaines, il faut sortir le chiot dehors dans vos bras jusqu’à ce qu’il vous suive tout seul, jusqu’à la porte. UTILISEZ TOUJOURS LA MÊME PORTE.

ROUTINE NORMALE DES REPAS

  • Le chiot prendra deux repas par jour; un le matin et l’autre à l’heure du souper.
  • Il faut servir une nourriture de bonne qualité au chien (Fromm).
  • Les repas doivent toujours être servis à heures fixes et au même endroit, si possible.
  • Le bol de nourriture doit être laissé environ 30 minutes seulement au chien. Ensuite, on doit l’enlever, même si le chiot n’a pas terminé ou s’il ne mange plus. On doit en venir à ce que le chien vide son bol de nourriture aussitôt qu’il le reçoit (sans en laisser dans son bol).
  • Il ne faut pas trop suralimenter l’animal pour rien. Cela créerait de l’embonpoint.
  • Il faut se fier aux quantités indiquées sur le sac de nourriture (selon le poids et l’exercice).
  • Il doit toujours avoir suffisamment d’eau à la portée du chiot, pendant ses repas.

LA NOURRITURE

Pour une bonne santé et bien démarrer sa vie, votre chiot devra être nourri avec de la moulée enrichie faite spécialement pour lui (Fromm). Ceci est important, surtout pour la période cruciale de sa croissance, c’est-à-dire les dix premiers mois de sa vie.


LE CHANGEMENT DE NOURRITURE : DE L’UNE À L’AUTRE

Ce changement doit se faire sur une période d’un mois, sinon vous risquez de briser l’estomac de votre protégé

  • 1re semaine : ¾ tasse de vieille moulée + ¼ tasse de la nouvelle;
  • 2e semaine : ½ tasse de vieille moulée + ½ tasse de la nouvelle;
  • 3e semaine : ¼ tasse de vieille moulée + ¾ tasse de la nouvelle;
  • 4e semaine : 0 tasse de la vieille + 1 tasse de la nouvelle.

L'ÉDUCATION À LA PROPRETÉ

  • Le chien a un réflexe gastro-colique après avoir terminé son repas (30 minutes maximum). C’est donc à ce moment qu’on doit le sortir à l’extérieur pour qu’il puisse faire ses besoins.
  • LE CHIOT EST INSTINCTIVEMENT PROPRE, CAR SA MÈRE LE LUI A MONTRÉ. IL FAUT RENFORCER CET APPRENTISSAGE.
  • On doit toujours encourager le chien en lui disant des mots enseignés «bon chien, pipi» sur un ton enjoué, surtout lorsqu’il l’a fait au bon endroit (pour qu’il aime faire ses besoins et demande à y retourner).
  • Les routines de sortie sont les suivantes :
        o Le matin au réveil : urine et selles
        o 30 minutes après le repas
        o Après le jeu ou l’exercice
        o Après chacune de ses siestes, peu importe la durée
        o Avant d’aller dormir pour la nuit
  • Les signes précédents les besoins sont :
        o Le chien tourne en rond
        o Il sent le sol de façon excessive
        o Il pleurniche
        o Il cherche à gauche et à droite
  • Il fait deux à trois selles par jour normalement (selon la qualité de la nourriture). Il faut vérifier si elles sont fermes. Si les selles sont molles, c’est probablement que le chien boit beaucoup trop d’eau ou qu’il a subi un stress quelconque ou qu’il y a eu un changement de nourriture trop brusque.
  • Il ne faut pas rentrer le chien dans la maison avant qu'il n’est fait ses besoins (au moins un pipi). Pour activer les intestins du chiot, on peut lui faire faire un léger exercice (une marche dans la cour). Il faut aussi lui démontrer qu’on est content lorsqu’il fait ses besoins au bon endroit. Il ne devrait jamais avoir la permission de jouer tant et aussi longtemps qu’il n’a pas fait ses besoins. Le jeu ou les promenades peuvent être utilisés comme des récompenses, après les besoins seulement.

LE MAÎTRE ET LA PROPRETÉ

L'éducation à la propreté exige du maître les qualités suivantes :

  • la cohérence;
  • la douceur;
  • la fermeté;
  • la patience;
  • la constance.

Un maître cohérent a une main de fer dans un gant de velours. Les principes de hiérarchie et de leadership vous permettent d’établir une relation durable avec votre chien.

LA RETENUE CHEZ LE CHIOT

  • Chiot de 2 mois = 2 heures
  • Chiot de 3 mois = 3 heures
  • Chiot de 4 mois = 4 heures

Un chien de 6 mois peut se retenir au moins 8 heures sans sortir.

METTRE LE CHIOT PROPRE À L’EXTÉRIEUR AVEC UN HULA HOOP!

Vous achetez un cerceau (hula hoop) que vous mettez à l’endroit le plus discret de votre terrain. Vous mettez le chiot en laisse et lorsqu’il tourne en rond, indiquant un besoin imminent, vous le mettez à l’intérieur du cerceau, jusqu’à ce que le chiot se soit soulagé. Félicitez-le chaudement par votre voix, des caresses et sortez-le du cerceau. Il comprendra rapidement qu’il a fait un bon coup. Les premières fois, ne ramassez pas immédiatement les gros besoins. Laissez-les au moins une demi-heure pour que l’odeur y demeure.

L’avantage de ce truc est que vous pourrez amener votre chien chez des amis et ne pas vous cassez la tête avec ses besoins... Amenez le cerceau, sortez-le du coffre de la voiture, mettez-le sur le terrain... et le tour est joué!


SI LE CHIOT NE FAIT PAS SES BESOINS AU BON ENDROIT

Si le chiot s’échappe, il ne faut JAMAIS LUI METTRE LE NEZ DEDANS, NI LE GRONDER. C’est inefficace et il ne comprend pas ce que vous voulez de lui.

On doit aussi s’assurer que le chiot ne nous voit pas nettoyer ses dégâts, car en voyant son maître accroupi, il pourrait interpréter cela comme une invitation à jouer. Il faut toujours ramasser les excréments en l’absence du chien, parce qu’il imite les gestes du maître et il va faire la même chose. Donc, il pourrait essayer de manger ses excréments (problème de coprophagie).

  • Si le chiot est pris sur le fait : il faut lui dire «non» et l’amener au bon endroit. Lorsqu’il est rendu au bon endroit, il faut lui dire «bon chien» avec une voix douce. S’il fait ses besoins, il faut le féliciter, le caresser et jouer avec lui. Il faut répéter «bon chien, pipi».
  • Si le chiot n’est pas pris sur le fait : on ne doit pas en faire de cas. Il ne peut pas associer les événements passés. Il faut enlever toutes traces des besoins naturels (odeur), sinon le chiot aura tendance à refaire ses besoins au même endroit. Vous pouvez utiliser un nettoyeur spécial ou du vinaigre et de l’eau (dilués moitié/moitié). Il faut ÉVITER TOUS LES NETTOYEURS À BASE D’AMMONIAC. L’odeur de ce produit pourrait l’inciter à refaire ses besoins au même endroit.

LES PUNITIONS

Le chiot ne devra jamais être frappé ou sermonné, sinon il vous craindra et se renfermera sur lui-même. Vous aurez de la difficulté à regagner sa confiance. Tout ce qu’il veut, c’est de vous rendre heureux. Montrez-lui ce que vous attendez de lui, il le fera avec joie. Les renforcements positifs (récompenses de toutes sortes) sont beaucoup plus efficaces dans l’éducation de votre chiot.


LES INTERDITS

Lorsque vous désirez empêcher le chiot de toucher à un objet ou de faire un comportement, le simple changement de ton de voix en empruntant un timbre plus ferme suffira à faire la différence.

Lorsque le chien joue avec des objets interdits (exemples : pantoufles, pattes de chaises, etc.), on doit lui dire «non» ou «aïe» d’un ton ferme. Il faut ensuite lui offrir un de ses jouets en échange et l’encourager énormément à le prendre pour s’amuser. S’il le prend, on lui dit d’une voix douce et joyeuse «bon chien, jouet». On doit jouer avec lui pour lui montrer que c’est cela qu’on attend de lui.


LES RÉCOMPENSES ET LES RÈGLES

Pour le récompenser, de petits biscuits pour chien le rendent complètement fou de joie ! Cette race est très intelligente et pour de bons résultats, le chiot doit être pris en charge dès son arrivée. Je vous conseille un mélange de douceur et de fermeté. Si vous lui accordez une permission, même si ce n’est qu’une seule fois, il la prendra comme une chose acquise. Établissez donc les règles et assurez-vous que tous les membres de la famille agissent de la même manière.


LES BONS COUPS

S’il fait un bon coup, ne ménagez pas vos caresses, donnez-en à profusion ! IL COMPREND BIEN PLUS QUE VOUS NE LE CROYEZ...

 

 

Tous droits réservés © 2005 Élevage Stef Mâ