Santé et Bien-être...

Vaccination

Comme éleveurs, nous avons tous certaines croyances, pensées ou expériences. Moi personnellement, je suis pour le minimum de vaccins pour assurer la protection des animaux de compagnie. En fait, je crois, comme beaucoup de chercheurs qui se sont penchés sur la question, que nos compagnons à quatre pattes sont vaccinés à outrance. De nombreuses études ont en effet établi un lien entre la vaccination et l’apparition de nombreux cancers chez nos animaux.

Lors des visites chez votre vétérinaire, n’hésitez pas à lui poser des questions afin de savoir quels sont les besoins de vaccination pour votre chien, puisque les besoins en cette matière peuvent varier beaucoup d’un chien à l’autre. En effet, un chien qui vit en ville a des besoins très différents par rapport à un chien qui vit à la campagne et qui court librement partout.

Si vous désirez en apprendre davantage sur le sujet, je vous recommande un livre écrit par une québécoise, qui cherche à nous aider à comprendre la vaccination.

Bonneau, Manon. Cap Santé,
la vaccination, Beloeil : Communications holistiques.

Calendrier de vaccination

Pendant les quatre (4) premiers mois de sa vie, votre chiot devra en principe aller chez le vétérinaire tous les mois pour se faire vacciner. Plusieurs vaccins doivent être administrés vers la septième semaine, puis à tous les mois jusqu'à l'âge de 15-16 semaines.

Au bout de six mois, les visites chez le vétérinaire s'espacent. Vous devez cependant prévoir des rappels de vaccins à intervalles réguliers, soit à chaque année ou selon vos besoins. Votre vétérinaire pourra vous conseiller sur les vaccins qui sont appropriés dans votre cas spécifique, ainsi que sur la fréquence de ces derniers, car le protocole de vaccination varie selon les besoins de chacun. Conformez-vous au calendrier recommandé par votre vétérinaire. Par contre, n’oubliez pas que vous êtes la personne la mieux placée pour prendre des décisions à ce propos.

Description des vaccins et fréquences

Maladie de Carré
Ce virus hautement contagieux s'attaque aux systèmes respiratoire, gastro-intestinal et nerveux. Cette infection potentiellement mortelle se propage en général par l'air. La vaccination constitue la seule mesure de protection envisageable. Calendrier: L'administration du vaccin peut commencer dès l'âge de 6 semaines et doit être suivie de rappels. Ce vaccin peut être administré en même temps que d'autres.

Hépatite canine infectieuse
Cette maladie causée par un adénovirus touche le foie, les reins et les cellules des vaisseaux sanguins. Elle provoque en général de fortes fièvres, une sensation de soif, une perte d'appétit, des douleurs abdominales, des lésions hépatiques et des hémorragies. Calendrier: La vaccination assure une excellente protection. L'administration initiale s'effectue en plusieurs doses pouvant être injectées dès l'âge de 6 à 8 semaines. Ce vaccin est généralement administré en même temps que celui de la maladie de Carré.

Infection à coronavirus
Cette infection virale hautement contagieuse du système gastro-intestinal se manifeste par des symptômes divers: vomissements, diarrhées, fièvre, déshydratation. Calendrier: Demandez à votre vétérinaire si votre chiot doit être vacciné compte tenu des risques auxquels il est exposé. Les premières injections peuvent être prévues dès l'âge de 6 semaines et sont suivies de rappels.

Leptospirose
Cette maladie bactérienne extrêmement contagieuse se propage par contacts avec les sécrétions nasales, l'urine ou la salive d'un animal infecté. Elle peut se transmettre à l'humain. Cette infection est susceptible de causer une inflammation des reins, de la fièvre, des vomissements et de la diarrhée et aussi, dans certains cas, des lésions hépatiques. Calendrier: La première série d'injections peut être administrée dès l'âge de 6 semaines et doit être suivie de rappels. Ce vaccin s'administre souvent conjointement avec celui de la maladie de Carré et celui de l'hépatite.

Infection à parvovirus
Cette infection virale courante est mortelle. Elle se manifeste notamment par de fortes diarrhées, de la fièvre et des vomissements. Calendrier: L'administration initiale s'effectue en plusieurs doses échelonnées de la sixième à la vingtième semaine. Elle doit être suivie de rappels. Les animaux qui fréquentent le chenil, qui se rendent dans les expositions canines ou qui sont au contact de d'autres chiens doivent être vaccinés tous les six mois. Sinon, la vaccination annuelle s'avère en général suffisante. Pour plus de sûreté, cependant, consultez votre vétérinaire.

Para-influenza (Infection à bordetella)
Cette maladie est causée par une bactérie comptant parmi les différents agents infectieux qui provoquent la «toux de chenil». Cette infection très contagieuse s'attaque au système respiratoire. Calendrier: Les premières injections peuvent être prévues dès l'âge de 8 semaines et sont suivies de rappels.

Rage
Cette infection du système nerveux central peut toucher tous les mammifères, en particulier les ratons laveurs, les chauves-souris, les mouffettes, les renards, les chiens et chats domestiques et les êtres humains. Elle peut causer la paralysie et la mort. La rage constituant un problème sérieux de santé publique, la plupart des provinces se sont dotées de lois exigeant la vaccination. Calendrier: La première injection doit être administrée dès l'âge de 3 mois et être suivie d'une deuxième. (Consultez votre vétérinaire pour en déterminer la date.) Après la deuxième injection, le chien doit bénéficier d'un rappel de vaccin tous les ans ou tous les trois ans, selon le type de vaccin utilisé et selon les lois en vigueur dans votre région.

Maladie de Lyme
Cette maladie se transmet aux chiens et aux humains par les tiques. Elle peut se manifester par de l'arthrite accompagnée du déclenchement soudain de plusieurs symptômes: douleurs intenses, claudication, fièvre, léthargie, perte d'appétit et dépression. Calendrier: Informez-vous auprès de votre vétérinaire. Il pourra ou non vous recommander ce vaccin, selon votre région.

Ce tableau est présenté à titre indicatif seulement. Il est de votre responsabilité d’avoir une bonne conversation avec votre vétérinaire, afin de faire des choix éclairés par rapport à la vaccination de votre animal.

Puces

Il est impossible d'éviter les puces, mais on peut au moins les contrôler.

Les puces sont des créatures robustes et votre chiot constitue pour elles l'hôte idéal. Il leur procure chaleur et nourriture, c’est-à-dire tout ce dont elles ont besoin pour vivre. Si vous maintenez votre maison chaude et humide tout l'hiver, vous leur rendrez la vie encore plus facile, car elles adorent ces conditions «tropicales».

Les puces adultes vivent sur les animaux et s'y reproduisent. Quand leurs oeufs tombent sur le sol (dans votre cour, dans le parc ou dans votre maison), ils éclosent et donnent naissance à des larves qui tissent des cocons dans lesquels elles se développent jusqu'à ce qu'elles atteignent le stade adulte. Votre mission est de briser le cycle.

Si votre chiot a des puces, voyez votre vétérinaire le plus rapidement possible. Un toilettage régulier vous aidera à détecter le problème avant que l'infestation ne devienne vraiment problématique. Passez régulièrement l'aspirateur sur vos tapis et moquettes et nettoyez souvent les endroits où votre chiot joue et dort.

Lors de vos visites chez votre vétérinaire, il pourra vous aidez à prendre une décision à savoir si tel ou tel produit peut être utile selon les besoins particuliers de chacun.

En terminant, je crois important de vous mentionner que je ne recommande pas l’utilisation des produits qui combinent une protection contre les puces et les vers du coeur (Exemple : le produit « Sentinelle »), car ils peuvent provoquer des réactions cutanées plus ou moins graves chez votre chien.

Tiques

Qu'est ce qu'une tique ?
Les tiques ne sont pas des insectes mais des acariens.

Les tiques sont des parasites hématophages, elles se nourrissent de sang.

Elles possèdent une sorte de bec qu'elles peuvent insérer sous la peau de l'hôte.

Elles peuvent augmenter de volume pendant leur repas pour atteindre 10 à 15 mm.

Comment vivent les tiques ?
Les tiques, avant l'âge adulte, passent par différents stades (oeufs, larves, nymphes).

Les tiques se fixent de préférence dans les zones à peau fine : pavillon de l'oreille, région du cou, bord de l'anus.

Après avoir introduit son "bec" sous la peau, la tique sécrète une sorte de colle qui va la fixer solidement.

Le repas dure plusieurs jours. Ce n'est qu'au bout de 48 heures que la tique peut contaminer l'animal. Une fois la tique gorgée, elle se laisse tomber au sol.

Pourquoi lutter contre les tiques ?
En cas de parasitisme important, on peut aboutir à une anémie (manque de globules rouges).

Autour du point de fixation, la piqûre de tique déclenche une réaction inflammatoire et une induration, voire un petit hématome.

Comment lutter contre les tiques ?
Il faut tout simplement traiter l'animal avec un produit parasitaire contre les tiques : colliers, « sprays »,…

Il est recommandé de traiter l’animal avant les sorties. De même, après chaque promenade, l’animal doit être inspecté par son propriétaire. Certains produits récents permettent, avec une pulvérisation unique, de protéger l’animal pendant un mois.

Il faut également pouvoir retirer une tique déjà fixée. Pour cela, appliquer sur la tique un antiparasitaire ou de l'éther. Puis, à l'aide d'une pince à épiler, tirer délicatement, parallèlement à la peau de l'animal. Surveillez votre animal après une infestation par les tiques. Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Les mites

Il est impossible d'éviter les puces, mais on peut au moins les contrôler.

Les mites d’oreilles sont de petits parasites acariens appelés Otodectes cyanotis qui peuvent infester les conduits auditifs des chiens et des chats. Ils causent de graves démangeaisons qui poussent l’animal à se gratter si violemment les oreilles qu’il se cause des blessures graves. Dans la plupart des cas, cette démangeaison est due à une allergie aux acariens. Les oreilles infestées contiennent généralement des débris de croûtes brunes ou noires. Les mites d’oreilles se transmettent facilement d’un animal à un autre par simple contact. Les mites d’oreilles n’infestent pas les humains.

Le traitement d’une infestation de mites d’oreilles est simple : il s’agit d’appliquer un médicament dans le canal auditif ou d’administrer un médicament par voie orale ou par injection. Tous les animaux infestés ou qui sont en contact avec des animaux infestés doivent être traités. Dans certains cas, il faut aussi désinfecter l’environnement avec un produit anti-puces. Il est préférable de consulter un vétérinaire pour connaître les traitements les plus récents plutôt que d’acheter des médicaments en vente libre.

Ver du coeur

Quelle est la cause de cette maladie ?
La maladie du ver du coeur (dirofilariose) est une très grave maladie qui peut être fatale au chien. Elle est causée par un ver appelé Dirofilaria immitis.

On retrouve les vers du coeur dans le coeur et les gros vaisseaux adjacents du chien infecté. Le ver femelle mesure entre 15 et 40 cm (6 à 14") de long et 5mm (1/8 de pouce) de large; le mâle est deux fois moins grand que la femelle. Un chien peut héberger jusqu'à 300 vers.

Où trouve-t-on les vers du coeur ?
Les vers du coeur du chien se retrouvent dans le monde entier. Aux États-Unis, leur présence se limitait, dans le passé, dans les régions du Sud et du sud-est. Maintenant la maladie se répand jusqu'au Canada, particulièrement dans les régions où l’on retrouve beaucoup de moustiques.

Comment les chiens s’infectent-ils ?
La maladie du ver du coeur du chien ne se transmet pas d'un chien à l'autre. Un hôte intermédiaire, le moustique, est nécessaire à la transmission de la maladie. La dissémination de la maladie par conséquent, coïncide avec la saison des moustiques. Le nombre de chiens infectés et la durée de la saison des moustiques corrèlent avec l'incidence de la maladie du ver du coeur dans une région donnée.

Il faut plusieurs mois avant que le chien montre des signes extérieurs de l'infection. Par conséquent, la maladie est détectée le plus souvent sur des chiens de 4 à 8 ans. La maladie est rarement détectée chez un chien de moins d'un an car il faut à la larve jusqu'à 7 mois pour atteindre la phase adulte à partir du début de l'infection du chien.

Comment diagnostique-t-on l'infection par le ver du coeur ?
Le plus souvent le diagnostic de la maladie du ver du coeur est posé à partir d'un test sanguin qui peut se faire à l'hôpital vétérinaire. Il est essentiel de procéder à diverses démarches diagnostiques, surtout sur les cas plus avancés, afin d'évaluer la capacité du chien à supporter un traitement contre les vers du coeur. Nous vous dirons, en fonction du cas, avant de commencer le traitement, quelles démarches devront être entreprises.

 

 

Tous droits réservés © 2005 Élevage Stef Mâ